Vivre à l’hôtel, quelle drôle d’idée !

 

Minute culture : saviez-vous que des célébrités ont élu domicile dans les hôtels parisiens ?


Clovis vous dévoile quatre grandes personnalités qui ont fait des hôtels de la capitale leur refuge. Si elles avaient croisé le chemin de Clovis, peut-être auraient-elles préféré vivre dans leur propre appartement tout en profitant des services des hôtels autour de chez eux. Un choix qui ne leur était malheureusement pas proposé à l’époque. Leur séjour a néanmoins laissé
 une profonde empreinte, marquant l’histoire de ces hôtels à tout jamais. 

 

Coco Chanel au Ritz

Madame Gabrielle « Coco » Chanel

 

Coco Chanel habita pas moins de 34 ans au Ritz, si bien qu’elle en est devenue la figure emblématique. La suite de 188m2 dans laquelle elle séjourna porte désormais son nom. Décorée et aménagée par ses soins, l’hôtel a su en préserver l’atmosphère épurée, où s’allie à la perfection le blanc et le noir. Ses laques asiatiques, ses miroirs dorés ou encore ses clichés personnels ont toujours leur place dans ce lieu intemporel.
Son empreinte au sein du Ritz ne s’arrête pas là : le spa est signé Chanel. Il représente la quintessence même de cette Maison, pour laquelle perfection et raffinement sont les maîtres-mots.

 

La suite Coco Chanel (Source : Ritz Paris)

 

Informations Pratiques
Ritz Paris
15 Place Vendôme
75001 Paris

 

Michel Polnareff au Royal Monceau

Polnareff, aka « l’Amiral »

 

Dans un tout autre registre, le chanteur Michel Polnareff a résidé de 1989 à 1992 au Royal Monceau. Parisien d’origine, il a néanmoins choisi d’établir ses quartiers dans ce palace. Fait incroyable : en plus d’être resté 800 jours à l’hôtel, il n’est pas sorti une seule fois durant l’intégralité de son séjour. Cette isolement volontaire lui a été nécessaire pour créer, composer et enregistrer son dernier album à date, Kâma-Sûtra. Les enregistrements de sa voix se faisaient depuis le bar de l’hôtel avant d’être envoyés au studio pour être mixés.

 

Le bar du Royal Monceau (Source : Philippe Garcia)

 

Informations Pratiques
Le Royal Monceau
37 Avenue Hoche
75008 Paris

 

Marlene Dietrich à l’hôtel Lancaster

Marlene Dietrich, l’ange bleu

 

Parisienne d’adoption, l’actrice allemande des années folles, Marlene Dietrich fit de l’hôtel Lancaster son jardin secret. A son arrivée, elle s’appropria la suite 401 et l’agrémenta à sa convenance. Elle n’hésita pas à y installer son piano à queue en érable, son bureau Louis XV et son divan en velours. Trop volumineux, elle du se séparer de ses biens à son départ et les laissa entre les mains de l’hôtel, pour le plus grand bonheur des hôtes de la suite qui y ont séjourné après elle. Dans la 401, on y trouve encore aujourd’hui des lilas blancs, en référence à celles que son amant, le romancier Erich Maria Remarque, lui faisait parvenir en abondance dans sa chambre, même durant son absence.

 

La suite 401 (Source : Hotel Lancaster)

 

Informations Pratiques
Hotel Lancaster
7 Rue de Berri
75008 Paris

 

Oscar Wilde à l’Hôtel d’Alsace

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais » Oscar Wilde

 

Le grand écrivain a élu domicile en 1898 à l’hôtel d’Alsace à Paris (renommé L’Hotel depuis 1963). Il s’y réfugia à un moment charnière de sa vie, après avoir passé deux années emprisonnées à cause de son homosexualité. Il y vécut jusqu’à sa mort en 1900. Avant de rendre son dernier souffle, Oscar Wilde a déclaré “vivre au-dessus de ses moyens”. Ce n’est pas L’Hotel qui dira le contraire, sachant qu’il a laissé derrière lui une note d’hôtel non réglée de plus de 26 000 francs. Aujourd’hui, la suite de l’hôtel dans laquelle il a séjourné lui est dédiée. On y retrouve le papier peint d’origine ainsi qu’une terrasse privative ombragée de laquelle on l’imagine écrire ses dernières lignes.

 

La suite d’Oscar Wilde, son dernier lieu de domicile (Source : L’Hotel)

 

Informations Pratiques
L’Hotel
13 Rue des Beaux Arts
75006 Paris

 

Parisien d'origine, Clovis décide de partager ses bonnes adresses au sein des grands hôtels de la capitale. Comment lui est venu cette idée ? Durant des années, sa plus grande frustration était de passer devant les plus somptueux hôtels dont Paris regorge sans oser y entrer, par peur de ne pas être le bienvenu. Un jour, il prend son courage à deux mains et s'aventure dans l'hôtel de luxe en bas de chez lui. Ce qu'il découvrit derrière ces portes le laissa sans voix. Il décide aujourd'hui de partager avec vous, Parisiens, ses plus belles trouvailles. Qui a dit que les hôtels étaient réservés aux voyageurs ?
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.